Actualités

SYNEOX INVENTE LE ROBOT QUI SURVEILLE LES CENTRALES NUCLÉAIRES

Les Echos, Frank Niedercorn, Mercredi 7 Octobre 2015

 

Il s’appelle SX1. Sa vocation est de déambuler dans les centrales nucléaires pour mesurer les radiations des zones contrôlées. Une tâche aujourd’hui effectuée par des techniciens au coup par coup, que ce petit robot fera en continu. Sa mise au point a demandé un an de R&D à la société Syneox, rachetée l’an dernier par la start­up bordelaise Innoveox qui emploie une trentaine de personnes. SX1, qui se déplace sur ses deux chenilles, réalise « une cartographie en temps réel et en trois dimensions de la zone irradiée », précise Christian Delavaud, directeur du développement de Syneox. Les images sont envoyées aux opérateurs, restés à distance. Le robot, qui a une autonomie de douze heures grâce à ses batteries, travaille en groupe et de façon collaborative. Chaque engin contrôle une zone tout en échangeant les données avec les autres. Le SX1 cache une autre innovation : une enveloppe interne, constituée d’un matériau très fin emprunté au monde spatial, protège son système électronique de façon aussi efficace que le plomb. Ce petit robot a de grandes ambitions : « Avoir une vision précise et en temps réel des zones ionisées est précieux et permet de mieux organiser les interventions dans une centrale nucléaire », explique Christian Delavaud. A plus long terme, Jean­-Christophe Lépine, PDG d’Innoveox, spécialiste du traitement des déchets dangereux grâce à sa technologie au nom savant : l’oxydation hydrothermale supercritique, vise, avec le rachat de Syneox, l’énorme marché du démantèlement des centrales. « Il est estimé à 700 milliards d’euros d’ici à 2050 en France, avec une problématique des mesures des radiations bien plus compliquée que dans les centrales en fonctionnement », précise-­t-­il.