Actualités

INNOVEOX TROUVE UN PARTENAIRE DANS LE NUCLEAIRE

 

Objectif Aquitaine, La Tribune, par Jean-Philippe Déjean (07/06/2016)

Innoveox vient de conclure un important partenariat commercial avec CMI, équipementier belge de taille mondiale.

Jean-Christophe Lépine, PDG du groupe Innoveox, spécialisé dans les technologies propres, coté en Bourse, annonce que sa filiale Syneox, centrée sur le désamiantage et la dépollution nucléaire, vient de conclure un partenariat commercial avec le groupe belge CMI (Cockerill Maintenance & Ingénierie). Installé à Seraing, CMI est un équipementier international pour l’industrie, la sidérurgie, la défense et les services, qui est présent en Afrique, au Brésil, en Chine, Etats-Unis, Europe, Inde, Nouvelle-Calédonie et Russie. CMI a réalisé 1,3 Md € de chiffre d’affaires l’an dernier avec 4.680 salariés, autant dire que c’est un géant face à Innoveox, qui emploie une trentaine de personnes pour un CA consolidé de 124.000 euros l’an dernier…

La force des brevets 

En plus d’un montant de fonds propres encore adapté à ses besoins, Innoveox détient des technologies qui ont intéressées CMI. C’est ainsi que le groupe belge s’est associé à Innoveox, dont le siège est à Paris mais la recherche et développement à Mérignac, en Gironde, pour répondre à des appels d’offres dans le secteur nucléaire. Syneox, filiale d’Innoveox, détient plusieurs brevets dans ce domaine, et le marché nucléaire est à la recherche de nouvelles technologies, en particulier « pour faire face aux enjeux en matière de gestion des déchets, de décontamination, de démantèlement ou d’assainissement ». Les deux entreprises évoquent la signature il y a quelques semaines d’un contrat auprès d’un acteur majeur de l’énergie nucléaire ».

CMI compte bien s’appuyer sur la totalité des savoir-faire du groupe Innoveox : robotique industrielle, inertage automatisé par céramique et enfin traitement des déchets liquides par oxydation hydrothermale en milieu super critique (OHTS) à énergie positive, dont Innoveox exploite en exclusivité le brevet développé à Bordeaux. Spécialiste en maintenance nucléaire, étude, fabrication, gestion de projets et interventions sur site, CMI compte bien valoriser son savoir-faire grâce à ce partenariat dont les retombées potentielles n’ont pas été évaluées officiellement.